SHELI-ROSE


SHELI-ROSE

« Avec « Who is Sheli-Rose ? », Je voulais parler de moi avec des choses, des chansons que les gens connaissaient »

Symbiose continue ses propositions de voyages musicaux en vous emmenant dans l'univers d'une artiste pétillante. Avec son allure de « Diva Soul Urbaine des temps modernes » dessinant tout son caractère, sa musique vous emmènera à fleur d'âme dans ses chansons personnelles, parfois engagées sur des thèmes qui la touchent ou la révoltent. Sheli Rose est authentique et ne voit pas forcément la vie uniquement dans cette couleur. Bienvenue dans son univers.

Qui est Sheli-Rose en quelques mots ?

En 3 mots, je dirais d'abord : passionnée, rêveuse et inspiration. Je suis une auteure-compositrice-interprète parisienne. Je chante depuis toujours. Sheli est mon véritable prénom et Rose, mon deuxième prénom. J'ai toujours utilisé ce pseudo pour chanter. Mon style musical est plutôt orienté pop, en mixant ce que j'ai appris. C'est compliqué de me définir artistiquement, de me mettre dans un style.

De la danse à la musique, il semble n'y avoir eu qu'un pas. Comment s'est-il passé ?

J'ai en effet commencé par la danse, mais je chantais déjà. Même quand je dansais, je chantais également. Ça a toujours été ensemble pour moi. Plus tard, j'ai commencé la guitare et donc la composition.

Quelles sont vos influences et inspirations artistiques ?

J'ai été influencé par beaucoup de styles différents, mais j'ai fait une école de jazz durant 3 ans. J'ai toujours été attiré par les voix très particulières, comme Nina Simone, Etta James, … Coté artistes plus contemporains, j'aime Selah Sue, Norah Jones, Yael Naim, … Je suis également une grande fan de Dalida. Elle m'influence dans ses attitudes. Au niveau de mes inspirations, beaucoup de mes titres parlent d'abord de mes expériences personnelles, de ce qui me touchait beaucoup. Mais dernièrement, je suis attiré par des titres plus engagés, sur ce que je défends au fond de moi. Je le porte en plein cœur avec le thème des violences faites aux femmes.

Vous avez l'air d'avoir une préférence pour le jazz. Pouvez-vous nous expliquer cette attirance ?

J'ai une préférence pour ce style musical, surtout à l'écoute. Mais je ne compose pas du tout dans ce style. J'ai découvert le jazz à l'école de musique jazz, l'IMEP. J'aime son groove, son rythme, … Ce sont des voix que j'admire beaucoup, ainsi que l'impro dont ces artistes font preuve. C'est ce que j'écoute, mais pas ce que je compose.

Parlez-nous de votre EP, « Lovely Medley » ?

C'est mon premier EP. Il comportait 6 titres. J'avais 16 ans lorsque je l'ai composé. Mais beaucoup de choses ont changé dans ma vie depuis sa sortie. C'était une façon de me découvrir artistiquement, de savoir ce que je souhaitais chanter et composer. Après, je n'ai rien sorti durant deux ans, mais j'ai continué à écrire et composer. J'ai appelé cet EP « Lovely Medley », car il était constitué d'un mélange de plein de choses différentes.

Comme votre avant dernier titre, « Drunk'in Love », sorti au début du mois, de quoi êtes-vous ivre dans la vie ? Cette reprise fait partie d'une série intitulée « Who is Sheli Rose ? »

Je n'avais pas envie de revenir d'un coup avec mes compositions. J'ai donc souhaité présenter au public une série de reprises, mais ramenées dans mon univers. Je voulais parler de moi avec des choses, des chansons que les gens connaissaient. Il y aura 4 reprises au total : deux en anglais et deux en français. Cette reprise de Beyonce, « Drunk'in Love » est sortie début octobre. Dans la vie, je suis ivre de musique bien-sûr (rires). Ça peut paraître un peu cliché, mais c'est mon passe temps, ma passion. Tout est en lien avec la musique pour moi.

Le génie de la musique vous propose d'exaucer 3 vœux artistiques.

Quels seraient-ils ?

. Que l'inspiration soit toujours là. Car elle part, elle revient et quand elle n'est pas présente, c'est toujours compliqué.

. De pouvoir rencontrer une de mes idoles, comme Dalida, Amy Winehouse ou Nina Simone.

. D'entendre un jour le public chanter une de mes chansons, lors d'un de mes concerts, lorsque je suis sur scène.

Où vous voyez-vous dans 10 ans ?

Dans 10 ans, je ne me vois pas ailleurs que sur scène. C'est peut-être encore un cliché, mais c'est un objectif de vie pour moi. Je souhaite bien évidemment continuer à composer. Je serai toujours en quête d'inspiration et de scène. Comme mes compos sont autobiographiques, ma musique évoluera avec le temps, comme j'aurai évolué personnellement.

Suivant notre tradition des interviews, quel serait votre mot de la fin adressé à nos lecteurs ?

J'ai hyper hâte, car mon premier single sortira en tout début d'année 2020. J'espère que les lecteurs seront à l'affût de découverte. La nouvelle Sheli Rose est dans les starting bocks et a hâte que vous la découvriez. Merci à cette artiste talentueuse d'avoir répondu à nos questions en toute simplicité. Prenez le temps d'aller découvrir ou redécouvrir son univers musical lors d'un de ses concerts ou sur la toile. Voici le lien pour découvrir Sheli Rose :

Facebook

Laissez-Moi Danser (Dalida Cover)

Magazine Symbiose #14

#INTERVIEW #article #SHELIROSE #EP #DECOUVERTE #MUSQIUE #COVER #DALIDA #SOUL #GROOVE #POP

© 2017 By Fatou Mention Légal