TEDDY ABBOU


INTERVIEW TEDDY ABBOU

"L'univers de Teddy Abbou mêle chanson radicale et populaire."

Prenez votre billet et partez en voyage avec Symbiose au pays musical de Teddy Abbou . Cet artiste manie les mots. Il chante des histoires qui interpellent sur le monde et les relations humaines. Baignant dans une culture musicale engagée (Renaud, Brassens, Dylan) il développe son propre regard pour se faire tour à tour rebelle, drôle et tendre. L'année 2017 est notamment ponctuée par la sortie de son troisième EP Normandie Blues. Teddy a accepté gentiment de se prêter au jeu de nos questions.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots pour nos lecteurs ?

Teddy Abbou est un artiste de chanson française, un songwriter. Je prends un texte, une mélodie, et j'essaye que tout soit cohérent et fasse de belles chansons.

Racontez-nous votre rencontre avec la musique ?

Avec la musique, c'est tout simple. En tant qu'ado, je suis parti en colonie de vacances. J'ai remarqué que la personne avec la guitare était celle qui avait les filles autour de lui. Alors, j'ai gratté mes premiers accords. A 18 ans, j'ai découvert le rock des années 60, puis plus tard, les textes de Brassens. Ensuite, j'ai voulu écrire mes propres textes.

Définissez votre univers en 5 mots ou expressions ?

• Folk

• Engagé

• Lucide

• Poétique

• Moderne

Qu'est-ce-qui inspire le réalisme de vos textes ?

J'aime bien le terme de "réalisme". J'aime m'inspirer de la société au sens large (politique, émotion, ce qui est impalpable), choper une émotion de l'époque à un moment et d'en faire une chanson de 3 ou 4 minutes.

Contre quoi vous armerez-vous jusqu'aux dents,

comme l'une de vos chansons ?

Contre la fermeture d'esprit. Je me rappelle cette phrase de Pierre Desproges, très fine et où tout est dit : "l'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne". Je suis rarement contre quelque-chose, donc je n'aime pas les gens fermés. J'aime au contraire les défauts, les aspérités d'une émotion ou d'une personne.

Parlez-nous de votre EP "Normandie Blues" ?

"Normandie Blues" est un EP écrit en 6 ou 7 mois. Il a été enregistré en Normandie. On s'est enfermé avec mes musiciens dans une maison. Le blues est l'ambiance qui transpire de ces 6 titres. C'est l'ambivalence entre la nuance du bien et du mauvais. C'est un EP plein de nuances, ni plombant, ni comique. Cet opus est mon meilleur travail jusqu'à présent et il est sorti en 2017.

Quelle chanson auriez-vous aimer écrire ou interpréter et pourquoi ?

"Et s'il n'y a personne", une chanson d'Alain Souchon qui traite de la religion. Mais par Souchon, donc écrit dans la dentelle. C'est un merveilleux texte, une merveilleuse musique et je suis admiratif de sa plume.

Quels sont vos projets artistiques à venir ?

En 2018, 4 EP sortiront. Un concept d'album en 4 étapes, un pour chaque saison. Le 1er volume est sorti le 21 mars et se nomme "Après l'hiver", car après l'hiver vient le printemps.

J'essaye d'expérimenter quelque-chose de plus instantané, influencé par les saisons. Chaque EP n'est pas encore écrit. C'est un projet sympathique à faire et j'espère, super à écouter. A chaque saison, un EP sera en téléchargement sur Bandcamp et sur mon site internet. Et à la fin de l'année sortira un album de 16 titres en physique avec tous les titres des 4 EP. Ce projet est né pour que les gens qui me suivent découvrent mon travail en cours au travers de ces EP. J'espère surprendre les gens et me surprendre moi-même.

Je vous prête la Doloréane de "Retour vers le futur" pour vivre ou revivre un évènement artistique de votre choix. Lequel choisiriez-vous ?

Alors je vais faire mon fan boy complet (rires), mais je dirais une pièce de Molière jouée par le maître au XVIIIème siècle, pour voir cette ambiance avec ce parterre des gens du peuple et des nobles à même la scène. Vu que ses textes n'ont pas pris une ride, je me vois me marrer avec le peuple en regardant une pièce du genre "Tartuffe".

Où vous voyez-vous artistiquement et humainement dans 10 ans ?

Dans 10 ans, j'espère toujours avoir envie d'écrire des chansons, qu'elles soient de mieux en mieux, que je ne perde ni le goût, ni l'inspiration. Je souhaite qu'on arrête de voir la chanson française comme quelque-chose de ringard et désuet. J'espère encore écrire et pourquoi pas pour d'autres artistes.

Humainement, je souhaite juste être heureux, encore plus épanoui. "Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse".

Avez-vous une ou plusieurs dates, où nos lecteurs pourront venir vous découvrir sur scène ?

Oui, je chanterai le 21 avril 2018 à la Passerelle.2 (52 rue Popincourt, 75011 Paris). D'autres concerts sont prévus plus tard sur Deauville et Paris. N'hésitez pas à vous connecter sur ma page Facebook pour suivre mon actualité.

Je vous laisse le mot de la fin pour conclure.

Merci à Symbiose pour cette invitation et cette interview haute en couleur.

Merci aux lecteurs de m'avoir lu et de découvrir de nouveaux talents, tels que mon univers. Vive la musique ! Allez découvrir de nouvelles musiques, voir de nouveaux films, ...

L'Art est en vie, célébrons-le !

J'espère que vous avez aimé découvrir l'univers de Teddy Abbou mêlant chanson radicale et populaire. Son humilité et sa générosité se ressentent dans la poésie de ces chansons. Un voyage musical et humain emprunt de finesse, mais surtout pas vide de sens au contraire, puisque je suis certain qu'à un moment ou à un autre, vous vous retrouverez au coin d'une phrase ou le temps d'une chanson dans votre propre vécu, puisque c'est un peu l'histoire de tous que chante Teddy.

Voici le lien pour découvrir Teddy Abbou :

Site internet :

http://www.teddyabbou.fr/

Magazine Symbiose #9

VERSION PDF SORTIRA EN MAI 2018

Mise en page By Fatou.

#artistes #musique #webmagazine #actualités #Talents #passions #concerts #Compositeurs #auteurs #textes #chanteur #album #ep #teddyabbou

© 2017 By Fatou Mention Légal